Les 5 défis incontournables d’un commerce électronique en 2019

1 mai 2019 10:25:06 EDT / par Matt Lessard

En 2019, ce ne sont pas les défis qui manquent quand vous êtes solopreneur d’un commerce électronique !

 

Vous sentez-vous complètement dépassé par la quantité et la diversité des différents rôles que vous jouez au sein de votre entreprise ?

 

Avez-vous l’impression que lorsque vous commencez tout juste à maîtriser l’un des nombreux aspects de votre business et que vous pourriez sortir un peu la tête de l’eau, vous perdez du terrain sur les autres ?

 

Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seul ! Nous comprenons votre situation !

 

Dans le brouhaha des dernières tendances et des limites en temps, en énergie et en ressources avec lesquelles vous devez composer, nous sommes ici pour vous simplifier la vie.

 

Voilà pourquoi nous avons recensé pour vous les 5 défis incontournables d’un commerce électronique en 2019.

 

1. Le commerce électronique en 2019 est plus que mobile


Les ventes en ligne progressent rapidement au Canada. De 40 millions de dollars américains en 2018, elles pourraient passer à 44 millions en 2019.

 

De plus, la population utilise de plus en plus son appareil mobile pour effectuer ses achats en ligne. En effet, 32 % des Canadiens en 2017 ont effectué un achat en ligne à partir de leur appareil mobile. Nul besoin de préciser que cette tendance va aller en grandissant.

 

D’un autre côté, le commerce électronique mobile évolue lui aussi rapidement.

 

Quel incontournable se pose à nous en 2019 ?

 

L’Application Web Progressive est la nouvelle méthode pour offrir à ses clients une expérience beaucoup plus fluide et rapide.

 

Qu’est-ce que l’Application Web Progressive (AWP) ?

 

Connu sous le nom anglophone de PWA (Progressive Web App), ce sont des pages ou sites internet qui apparaissent aux utilisateurs comme les applications classiques mais sans aucun téléchargement à faire.

 

Comment est-ce que ça fonctionne ? Une AWP ne dépend plus d’un serveur web pour chacune de ses pages, mais elle transfère la tâche à l’appareil mobile, peu importe quel navigateur, appareil ou type de connection le client utilise.

 

L’expérience utilisateur est améliorée, car l’interface ressemble à une application native. De plus, votre AWP apparaît dans les résultats de recherches Google puisque c’est un site web.

 

L’expérience est plus facile et rapide pour les utilisateurs et les coûts de développement sont grandement amoindris pour les entrepreneurs, puisqu’il s’agit d’une application qui fonctionne autant sur iOS que Android.

 

Pourquoi disons-nous que ce défi est incontournable ?

 

Nous parlons ici d’une vitesse de chargement de 2 à 10 fois plus rapide que les sites mobiles, car les usagers n’ont pas à télécharger tout le contenu de l’AWP avant de l’utiliser. Ils accèdent donc au contenu beaucoup plus rapidement, via un URL. Et puisque son utilisation ne requiert pas de téléchargement, l’AWP utilise seulement une petite portion de la mémoire de l’appareil mobile.

 

Maintenant que Google considère la vitesse de chargement de votre site internet dans son calcul de classement, il est évident qu’une AWP vous permettra une meilleure position dans les recherches Google.

 

Qu’arrivera-t-il des applications telles que nous les connaissons ? Les spécialistes s’entendent pour dire qu’elles sont appelées à disparaître.

 

Vaut-il la peine de refaire son site internet mobile en AWP ? Eh bien, lorsque la prestigieuse marque de cosmétique Lancôme a refait son site selon cette nouvelle méthode, son taux de conversion a connu un accroissement de 17 % et ses sessions mobiles de 51 %.

 

2. Le commerce électronique en 2019 est plus que social

 

Le temps où les réseaux sociaux n’existaient que pour garder contact avec ses amis et sa famille est dépassé. En 2019, les réseaux sociaux deviennent une expérience de magasinage intégrée.

 

Comment ? Les utilisateurs qui découvrent un produit qui leur plait peuvent effectuer l’achat à même la plateforme.

 

En Chine, 55 % des utilisateurs ont déjà directement acheté un bien ou un service à partir d’une application sociale.

 

Et voici quelques chiffres provenant des États-Unis :

 

 

Instagram, Facebook et Pinterest offrent déjà à leurs utilisateurs de procéder à l’achat de biens et services à même leur application. D’un autre côté, les services de messagerie privée tels que WhatsApp, Snapchat et Facebook Messenger, qui deviennent de plus en plus populaires, sont en train de suivre le mouvement.

 

3. Le commerce électronique en 2019 est Amazonien


Amazon est le géant qu’on ne peut détrôner (pour le moment).

 

Au Canada, les deux boutiques en ligne les plus populaires sont Amazon.ca et Amazon.com, où les Canadiens ont dépensé plus de 2 milliards de dollars américains en 2017.

 

Mais alors, peut-on vraiment partager le marché avec un tel concurrent ? OUI.

 

L’expédition concurrentielle est l’une des solutions.

 

Le défi pour le commerce électronique en 2019 est de traiter les commandes et d’envoyer les colis pour que le tout soit aussi fluide que possible.

 

Si on ne peut acheminer le colis au consommateur au plus vite, à moindre coût, et avec la totalité de la commande, le client se tourne vers Amazon.

 

Amazon compte maintenant 180 entrepôts, 28 centres de tri et 59 stations de livraison de colis locales. On estime que quasiment 50 % de la population vivant aux États-Unis habite à moins de 32 km d’un entrepôt ou d’une station de livraison Amazon Prime.

 

Pour être à même de concurrencer ce géant, vous devez donc offrir une livraison très rapide à vos clients !

 

Au Canada, le service de livraison Priorité de Postes Canada ou de FedEx et le service Express de UPS ou de Purolator vous permettent de garantir à votre client la réception de sa commande le jour suivant son envoi.

 

Par contre, ce service vient avec un coût supplémentaire que vos clients ne sont peut-être pas prêts à payer ou que vous ne pouvez assumer.

 

Nous avons peu d’emprise sur les tarifs d’expédition… alors comment faire ?


Saviez-vous que 20 % de vos frais d’expédition peuvent vous être remboursés ?


Chaque jour, jusqu'à 20 % des Colis Accélérés, des envois Xpresspost et Priorités de Postes Canada arrivent en retard à vos clients. Ces frais d’expédition peuvent vous être remboursés par Postes Canada, même si le retard n’est que d’un jour !


Vous pouvez faire vous-même vos réclamations en traquant vos colis… ou confier la tâche à busterfetcher.com qui s’en chargera pour vous. Pour savoir comment ça fonctionne, cliquez ici !


Si vous êtes simplement curieux de savoir combien vous pourriez récupérer, faites le test ici.


Le commerce électronique en 2019 est de plus en plus dominé par Amazon, mais ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas garder votre part de marché !


Être en moyen d’offrir une expédition plus rapide grâce aux remboursements que vous recevez pour les retards de livraison, voilà votre stratégie concurrentielle !


4. Le commerce électronique en 2019 est artificiel


L’intelligence artificielle (IA) permet de proposer du contenu personalisé à vos clients et de mieux comprendre leurs préférences afin de pouvoir mieux répondre à leurs besoins et attentes.


Concrètement, comment l’IA se met-elle au service de l’entrepreneur ?

 

Peut-être avez-vous une quantité de données incroyables sur les habitudes de navigation et d’achat de vos clients. Ces mégadonnées, ou big data, ne sont utiles que si l’on peut en extraire des tendances et en tirer des conclusions. Voilà où entre en jeu l’IA.

 

Maintenant, de grandes marques font appel à l’IA, ou plus précisément au Machine Learning, pour analyser toutes ces données et ensuite présenter à leur clientèle les meilleurs produits et options, au meilleur moment. De là le principe de personnalisation.

 

Par exemple, grâce au système de marchandisage qui fait appel à l’IA de Dynamic Yield, la chaîne de magasins Stokes a augmenté son chiffre d’affaires en ligne de 26 % au cours de la première année.

 

Cela semble compliqué et très cher. Nous en sommes aux débuts de l’IA au service du commerce électronique. Cependant, l’IA se développera de plus en plus au cours des prochains mois et années.

 

Embarquez dans le train avant de vous rendre compte que vous êtes le seul à ne pas y être monté !


5. Le commerce électronique en 2019 est éthique


Après des années de surconsommation, de suremballage et de pollution intensive, les consommateurs font de plus en plus des choix éthiques qui changent leurs  habitudes d’achat.


Vos clients vous demandent peut-être déjà si vous pouvez emballer leurs achats avec des matières entièrement recyclables, où le produit a été fabriqué et de quelle manière il a été testé, etc.


Bref, il est temps de vous assurer que votre marque est socialement responsable.


Par ailleurs, vous pourriez cibler une cause qui tient à coeur à votre clientèle et y investir une part de vos profits ou de votre temps. Donner au suivant ne passe jamais de mode !


Le commerce électronique en 2019 se métamorphose au quotidien, et on peut se sentir dépassé parfois…


Mais au lieu de craindre pour l’avenir et d’imaginer des scénarios désastreux, concentrez-vous sur les 5 défis que vous venez de lire quand vous ferez votre prochain plan de match !


Et vous resterez de la partie !

Sujets: Tendances commerce électronique

Matt Lessard

Écrit par Matt Lessard

Passionné d'entreprenariat depuis mon enfance, et encore plus de commerce électronique, j'aime trouver les meilleures ressources qui accélère la progression des entrepreneurs que je rencontre. J'ai commencé à œuvrer de l'autre coté du Web, après une dizaine d’années passées dedans, en devenant propriétaire de ma propre boutique en ligne, qui expédie une cinquantaine de colis chaque jours dans plus de 75 pays. Passionate about entrepreneurship since my childhood, and even more about e-commerce businesses, I like to find the best tools and resources to help fellow entrepreneurs to grow their business exponentially. After years of growing other businesses, I launched a couple of years ago, my own online store, which now ships about fifty parcels every day in more than 75 countries.